Chicanes du Thier de Glons : Rien ne change !!!

Catégorie : Actualités
Affichages : 992
СНПЧ А7 Томск, обзоры принтеров и МФУ

50-km-hLors de sa séance du 15 mars 2018, le Conseil communal de Bassenge a décidé de ne pas changer le dispositif mis en place sur la route provinciale pour ralentir la vitesse.

Cette décision a été prise malgré les propos d'un conseiller communal PS lancés sur les médias sociaux, dans lesquels il annonce qu'il demandera "officiellement au Conseil communal le vote de la suppression des dispositifs ralentisseurs route provinciale" et qu'il communiquera "ensuite le nom de chaque politicien bassengeois et le résultat de son vote" sur ces mêmes médias.

Cette annonce a perturbé et choqué profondément certains de nos élus. En effet, malgré le fait qu'ils sont des hommes et des femmes dont la vie est publique et qu'il est normal de voir leur nom cité ici et là, ils ont été outrés par ce type de comportement d'un élu local de parti démocrate qui peut être assimilé à un moyen de pression exercé sur leur libre arbitre.

D'aucuns estimant même que ces manœuvres d'intimidation sont d'un autre âge.

Pourquoi avoir refusé le remplacement de ces dispositifs par un radar ou un "feu rouge récompense" ?

Parce que le Conseil communal a estimé que cela ne résoudrait pas le problème de la vitesse sur cette route. Les résultats récents du cinémomètre sont édifiants à cet égard. Plus de 80% des automobilistes ne respectent pas la limitation de vitesse autorisée et on parvient même à en avoir qui roulent à plus de 110 km/h !!!

Le Conseil communal a aussi estimé que la route Provinciale est dangereuse depuis son entrée sur le territoire de Bassenge (partie haute du Thier de Glons) jusqu'au carrefour avec la RN 618. Cette voirie est en outre traversée par la Via Jecore, piste cyclable hautement fréquentée par des familles tant cyclistes que piétonnes soit des usagers faibles et une petite surface commerciale fort fréquentée (et donc avec des piétons qui traversent fréquemment la voirie) se trouve aussi à la fin de cette voirie. Tout cela justifie à suffisance que c'est toute la route et non seulement un seul tronçon de celle-ci qui doit être sécurisée. Or le constat est clair, la présence d'un radar ou de feux rouges placés en haut et/ou en bas du thier de Glons ne parviendront pas à régler le problème de sécurisation de cette route car tant avant qu'après ces dispositifs rien n'empêchera les conducteur de dépasser la vitesse autorisée.

Pour rappel, le Collège communal a toujours dit que tant que les relevés de vitesse ne démontrent pas que la vitesse de 50 km/h est respectée par la majorité des conducteurs, il n'enlèvera pas les ralentisseurs. Il a cependant annoncé que des efforts pour améliorer encore la prévention vont être faits en étudiant la possibilité d'installer un radar préventif via le recours à la centrale d'achat de la Province de Liège et en augmentant la visibilité des bornes en y plaçant des leds clignotants.

Ah oui, nous avons oublié de vous dire que la proposition du conseiller communal PS a été rejetée démocratiquement par 13 voix contre, 2 voix pour et 2 abstentions.

footer-bg