OUPS ! Le blogueur Sud Presse de Bassenge n’a pas encore le don d’ubiquité

Catégorie : Actualités
Affichages : 1529
СНПЧ А7 Томск, обзоры принтеров и МФУ

voice"Faut-il l'en plaindre ?"

Ce "brillant" commentateur et analyste de la vie communale de Bassenge ne cesse de surprendre.

Tout d'abord, depuis l'installation du nouveau Conseil Communal, il faut saluer son objectivité à sens unique (nouvelle définition pour journaliste professionnel).

En effet, presque rien de ce que réalise la majorité en place, mais alors là presque rien, ne trouve grâce à ses yeux.

Cela amuse certainement sa petite cour, mais n'est pas digne d'un blog Sud-Presse, officiellement cautionné par le journal "La Meuse" et donc par l'équipe de la rédaction de ce dernier ; laquelle est composée de journalistes professionnels et donc soumis aux règles déontologiques de la profession !!

Chez ce blogueur on peut supposer que les rancœurs personnelles prennent le pas sur l'objectivité.

Nous pouvons constater qu'au niveau de ses écrits sur la politique communale, son blog est devenu "la voix de son Maître" d'un conseiller de l'opposition, sans nuance aucune.

Son dernier exploit : reproduire sur le blog Sud-Presse la page Facebook de ce
Conseiller, sans en recouper le contenu.

Pour vous dire que jamais il n'assiste aux séances publiques du Conseil Communal...mais il communique ??

Une de ses dernières trouvailles, on vous la donne en mille :
"Madame Marie-Ange Simon, Cheffe de groupe cdH, a-t-elle bien pris la parole lors du Conseil Communal du 13 novembre 2014 ?" Bonne question !

"De plus, Monsieur Philippe Knapen, Echevin de l'Information, a-t-il pris quelques libertés avec la réalité des faits dans son compte rendu du Conseil Communal du 13 novembre" à laquelle Regor ne s'intéresse que pour critiquer, démolir ... mais a bien soin de ne pas publier.

Gênant !!!

Comme son don d'ubiquité n'a pas fonctionné, nous allons un tant soit peu éclairer sa lanterne (en pure perte, nous en sommes convaincus).

Les membres du Conseil Communal ont été convoqués le 13 novembre 2014 à
19h30 afin de recevoir une information complète sur l'implantation de 9 éoliennes, dont 1 éolienne citoyenne, sur notre territoire.

Il s'agissait donc d'une séance d'information et d'échanges de points de vue sans, à ce stade, qu'il ne soit nécessaire de prendre officiellement position.

Avant l'ouverture de la séance du Conseil Communal à 20h00, Madame Marie-Ange Simon a demandé à pouvoir intervenir hors séance officielle du Conseil Communal afin d'éviter tout débat polémique pendant ladite séance.

Son texte d'une grande honnêteté avait pour but de recadrer les relations entre la majorité cdH et l'opposition PS.
Cela a été fait dans le respect des personnes mais avec clarté et fermeté.

A la demande du groupe cdH, cette intervention ayant été faite hors séance du Conseil Communal, elle ne devait pas figurer au procès-verbal du Conseil Communal du 13 novembre 2014.

Que ce blogueur se rassure nous ne croyons pas utile de lui demander de publier cette intervention.

Oups...un large public en a déjà pris connaissance suite au compte rendu de
Monsieur Philippe Knapen dans le magazine "Le Geer".

Séquence Poil à gratter ... (un peu)

Et pour terminer l'année 2014, pour nos étrennes à toutes et tous, le 24.12.2014, grâce à un lien permanent, "Le blogueur, la voix de son maître" nous offre une vidéo- conférence de près de 10 minutes d'un politologue Bassengeois bien connu.

Ne serait-il plus Conseiller communal ? Mystère !

Il est vrai que des membres de l'Union socialiste communale ont tenté d'obtenir ce texte auprès de nos concitoyens. Bizarre n'est-il pas ?

Nous comprenons mieux maintenant les gentillesses des camarades socialistes de la Basse-Meuse disant qu'à Bassenge le PS a 4 élus et 5 tendances ...Oups !

Pour terminer, nous tenons à dire au blogueur en question, que nous ne lui ferons pas l'honneur de réagir à ses contre-vérités, mais qu'à l'occasion de ses dernières divagations malveillantes, une mise au point nous a semblé nécessaire.

Pour le cdH

Les Conseillers Communaux, du Cpas et les membres du Collège de Bassenge

footer-bg