Rigueur et prudence au menu

Catégorie : Actualités
Affichages : 1076
gestion
СНПЧ А7 Томск, обзоры принтеров и МФУ

Article La Meuse du 17/12/2013
A. Drion

Bien gérée, Bassenge parvient à boucler ses budgets à l'équilibre et à investir.

On termine nos bilans de la première année de la législature avec Bassenge. Dirigée. depuis 2006 par Josly Piette, Bassenge est une des rares communes à ne pas. trop souffrir de la crise et des difficultés budgétaires.

La raison ? Une gestion rigoureuse qui permet malgré tout de réaliser des investissements utiles.

Une fois n'est pas coutume, une commune n'a connu, en cette année 2013, ni hausse de la fiscalité, ni licenciement, ni difficultés budgétaires. Cette commune, c'est Bassenge. Et même si l'opposition socialiste (4 des 6 élus de l'opposition sur 19 conseillers) est plus vigou­reuse que lors de la législature précédente, cette première an­née a été plutôt calme et les su­jets portant à controverse n'ont pas été nombreux. Il y a bien eu cette histoire de skate-park dont l'idée aurait été volée par la majorité à Christopher Sorti­no, jeune conseiller PS. ll y a aussi eu quelques divergences de vue sur divers points et ques­tions. Plusieurs échanges ten­dus ont également eu lieu entre ]osly Piette, bourgmestre cdH, et Bénédicte Bodson, cheffe de file socialiste. Mais en dehors de ça, l'année a plutôt été tranquille.

La raison princi­pale ? Une gestion rigoureuse qui met tout le monde d'ac­cord et qui, surtout, porte ses fruits alors que d'autres com­munes peinent à boucler leurs budgets. "Depuis ces six der­nières années, nous faisons preuve de rigueur et d'une ex­trême prudence", confie ]osly Piette. "Nous avons ainsi très peu emprunté pour ne pas encore alourdir notre dette, héritage du passé. Nous avons en effet tou­jours 140 emprunts à rembour­ser. Nous préferons donc mener une politique prudente. Chaque échevinat connaît l'enveloppe qui lui est allouée et ils ne la dé­passent pas. Cela nous permet de ne pas devoir prendre de mesure radicale sur la masse salariale et de continuer à rendre des ser­vices à la population, sans aug­menter les impôts. Notre niveau de chômage reste important, mais stable, et notre philosophie est plutôt claire: nous n'allons pas aller chercher encore plus d'argent dans la poche des gens pour gérer la commune".

Et au niveau des services rendus et des projets déjà réalisés, cette année 2013 a déjà été particu­lièrement riche, fidèle ·aux engagements pris voici un an. Plusieurs dizaines de kilomètres de voirie ont ainsi été rénovés. Des trottoirs ont été créés sur la rue Royale. Le hall omnisports de Glons a déjà su­bi une grosse rénovation et d'autres vont suivre. La construction de nouveaux ves­tiaires pour le terrain de foot­ball de Wonck est en attente de subsides. Quant à l'égouttage, véritable priorité de cette légis­lature, il suit son cours. Pas de folie des grandeurs. des projets utiles et une gestion rigou­reuse, un cocktail qui, pour le moment, est gagnant pour la majorité cdH. Et celle-ci devrai tcontinuer de l'appliquer jus­qu'en 2018.

Téléchargez l'article de La Meuse ...

footer-bg