Echos des Conseils communaux des 10 et 25 octobre 2013

Catégorie : Actualités
Affichages : 982
СНПЧ А7 Томск, обзоры принтеров и МФУ

echarpeLes deux séances qui se sont tenues au mois d'octobre se révèlent particulièrement importantes pour la commune car des points comme le Plan de cohésion sociale et le Plan d'ancrage communal ont été adoptés par le conseil communal.

C'est pour une question de délai à respecter pour rentrer un de ces points que la deuxième séance a dû être programmée.

Pour rappel, le Plan de Cohésion Sociale poursuit deux objectifs : le développement social des quartiers et la lutte contre toutes les formes de précarité, de pauvreté et d'insécurité au sens large. Il s'articule autour de 4 axes: l'insertion socioprofessionnelle, l'accès à un logement décent, l'accès à la santé, le retissage des liens sociaux, intergénérationnels et interculturels.

Le Plan qui vient d'être voté couvre la période 2014 à 2019 et parmi les nombreuses actions proposées, on retiendra :

La création d'un Groupe d'Achats Collectifs pour acheter des produits essentiellement alimentaires.
La Mise en place d'un Système d'Echange Local (≠ un système de troc) : des personnes s'associent pour mettre des ressources à disposition les unes des autres en échangeant des services, produits, savoirs et biens de façon multilatérale. La réciprocité se fait, non pas avec la personne qui nous a donné, mais avec toute la communauté.

La création d'un Jardin Collectif : une parcelle de terrain est partagée et gérée collectivement c.-à-d. que toutes les décisions d'aménagement, de plantations, d'animations et de gestion du jardin sont prises par l'ensemble des jardiniers.

La mise en place d'une Sous-commission socio-professionnelle : c'est un partenariat supra-communal avec Visé, Oupeye, Herstal, l'asbl Basse-Meuse développement et les opérateurs d'insertion qui a pour objet de cibler les besoins des entreprises de la région en termes de main d'œuvre qualifiée, de mettre en place des filières.

Mise en place du système "voiture à partager" : ce système a pour objectif de renforcer la mobilité et l'accès aux services de proximité sur le territoire communal, renforcer les liens sociaux, diminuer le trafic routier sur la nationale.

La création d'un taxi social pour assurer un service de transport à un coût modéré aux habitants de la commune et de ses entités qui ne possèdent pas de véhicule et pour lesquels la mobilité pose un problème au quotidien.

Quant au programme d'ancrage communal, il détermine les objectifs et les principes des actions à mener en vue de mettre en œuvre le droit à un logement décent tel que le prévoit l'article 23 de la Constitution. Par ce programme, la commune et le CPAS veillent à diversifier l'offre en logements disponibles sur leur territoire, à permettre la réalisation de logements sociaux ou assimilés, d'insertion et de transit, ainsi qu'à lutter contre l'inoccupation et l'insalubrité des logements.

Les projets retenus ont été proposés à la Région wallonne selon un ordre de priorité qui est le suivant :
Priorité 1 : Création de 2 logements de transit rue de Brus, 39 à 4690 Bassenge (Glons)
Priorité 2 : Construction de 8 Eco-logements rue du Vieux Moulin à 4690 Bassenge (Eben-Emael)
Priorité 3 : Construction de 4 logements au Clos des Coutures à 4690 Bassenge (Roclenge-sur-Geer).

Outre ces 2 points, on a revoté la taxe sur les déchets ménagers (dont les taux restent inchangés) et le prix de vente des sacs poubelle (le rouleau de 10 sacs augmente de 1 €) à partir du 1er janvier 2014. En agissant de la sorte on peut raisonnablement penser pouvoir maintenir (pour au moins 2 ans) le pourcentage du coût-vérité minimum imposé par la Région Wallonne.

Philippe Knapen

footer-bg